..

PlayStation 3Si la fameuse PlayStation eut un tel succès, c’est, il me semble, parce qu’il était possible de pirater les jeux avec celle-ci. Les autres consoles utilisaient des systèmes incopiables, ou très difficilement copiables. La PlayStation, moyennant une infime modification technique, permettait de pouvoir graver les CD de jeux, et de les utiliser. Ainsi, les joueurs, avertis de cette possibilité, se précipitaient vers la PlayStation pour bénéficier gratuitement des multiples jeux. Cette possibilité avait-elle été laissée ouverte sciemment par Sony ?

Si c’était le cas, on s’explique mal la stratégie de Sony pour d’autres produits où ils utilisent une technique propriétaire, comme, par exemple, pour la musique. L’utilisation de ce genre d’outils n’est pas facilement contournable, et est très contraignante. Il semble que ce soit pour cette raison que les ventes de Sony en cette matière ne s’envolent pas. Par comparaison, les ventes de clefs USB MP3 qui permettent l’utilisation libre d’un morceau de musique sans aucun contrôle, elles, s’envolent.

D’où l’on conclut que ce qui a permis à la PlayStation de s’imposer, c’est tout simplement une faille de sécurité du système qui eut des conséquences imprévues. Un petit (grand ?) mal pour les éditeurs de jeux vidéos – dont Sony en partie – pour un grand bien pour la marque. L’économie est parfois leibnizienne ou stoïcienne : il faut savoir regarder de loin pour apprécier le progrès. Ceci s’étend fait apparemment par delà les volontés des acteurs, on peut peut-être même parler d’une ruse hégélienne de la raison.