..

Un beau jour de 1849, Auguste Comte, après avoir déjà fondé une doctrine philosophique promise à un certain succès (le positivisme) et une religion (le positivisme), créa un calendrier (également positiviste) destiné à célébrer les grands héros (positifs) de l’Humanité.

Qui était Auguste Comte ? Simplement l’un des plus importants philosophes du XIXe siècle. Le positivisme qu’il fonda pose que l’esprit humain et l’Humanité se sont progressivement émancipés de leurs différentes tutelles, cognitives et politiques, en passant successivement par trois états que sont les âges théologique, métaphysique et positiviste.

L’âge théologique, lui-même divisé en trois époques que sont les âges fétichiste, polythéiste et monothéiste, marque ce temps où l’Humanité fut en proie à une superstition terrifiante la laissant sous le joug des puissances occultes, puis des dieux, puis de Dieu. Mais l’Humanité n’en resta pas à cet assujettissement avilissant au théologique ; sa si précieuse raison lui permit en effet de s’en émanciper après une dure lutte, et, par l’abstraction, de basculer dans l’âge métaphysique où les êtres chimériques furent finalement chassés par la rationalité au profit de doctrines davantage plausibles et cohérentes. Hélas ! qu’est le Dieu de Descartes si ce n’est, n’en déplaise à Pascal, une chimère simplement plus raffinée que le Dieu d’Abraham ? L’Humanité ne pouvait en rester à ce stade, et celle-ci poursuivit sa route pour se jeter dans cet âge final qu’est l’âge positiviste, âge où elle n’apporte plus aucun crédit ni aux théologiens, ni aux philosophes, mais simplement aux savants et scientifiques : l’Humanité n’y cherche désormais plus à répondre au « pourquoi », mais simplement au « comment ».

C’est ce long cheminement historique parcouru par l’Humanité qu’Auguste Comte a voulu commémorer dans le calendrier positiviste qu’il créa, afin que les hommes puissent comprendre d’une manière claire ce qu’ils doivent au passé. Les grands hommes ayant permis à l’Humanité de progresser y sont en effet quotidiennement célébrés, dessinant ainsi un « culte concret de l’Humanité » destiné à préparer à un « culte abstrait de l’Humanité », où l’Humanité sera dès lors libérée de toutes ses enfantines superstitions.

Après avoir connu un relatif essor, notamment au Brésil (voir sa devise « Ordem e Progresso » inscrite sur son drapeau), le positivisme fut marqué par un déclin absolu. La France ne connait en effet guère plus qu’une seule Chapelle de l’Humanité, et les positivistes du Brésil doivent être encore moins nombreux que les kantiens de la Nueva Königsberg qu’avait découvert le grand Jean-Baptiste Botul.

Quelle erreur, quelle honte, quelle faute que l’Humanité oublie si injustement, et le positivisme, et Auguste Comte, et surtout tous les héros ayant permis à l’Humanité d’en arriver à ce degré si parfait d’avancement qu’elle connaît aujourd’hui !

Nous nous devions de réhabiliter le positivisme, tant décrié aujourd’hui. Et quoi de mieux pour célébrer le positivisme que d’utiliser ce que lui-même célèbre, c’est-à-dire la science, la technologie, l’Internet et la téléphonie mobile ?

C’est pourquoi, aujourd’hui, Morbleu ! est fier de vous annoncer qu’un calendrier positiviste célébrant le « culte concret de l’Humanité » (car la route est encore longue avant de pouvoir nous estimer dignes du « culte abstrait ») est désormais disponible pour tous vos smartphones ayant l’honneur d’utiliser Android !

Ce calendrier vous permet d’accéder à la liste complète de tous les grands noms ayant fait l’Humanité, et, d’un simple clic, d’obtenir une courte biographie (fournie par Wikipédia http://fr.wikipedia.org) de ceux-là. Bien plus : cette application, le « calendrier des philosophes », vous permet d’ajouter un astucieux widget et des notifications providentielles sur votre home Android, ceci afin de découvrir chaque jour très simplement le grand nom à commémorer. Et puisque tout positivisme se doit de viser évidemment l’universel, le calendrier est également disponible en anglais.

Ainsi, grâce à Morbleu !, démarrez cette nouvelle année de manière positive !

Pour télécharger l’application, allez dans l’Android Market, et cherchez : « Calendrier Philosophique » ou bien « Philosopher’s Calendar » − selon que vous soyez sur un mobile francophone ou anglophone. Et honte à ceux ne disposant pas encore d’un périphérique Android, soit qu’ils préfèrent encore le monde fermé d’Apple, soit celui d’hier de Symbian.

Cultivez-vous chaque jour tout en vous amusant, en découvrant quotidiennement et pieusement tous ceux à qui vous devez votre si précieux monde postmoderne adoré ! Aidez-le positivisme à amorcer son si attendu retour en colonisant vos smartphones et autres tablettes par ce calendrier ! Et n’hésitez pas à nous faire part de vos appréciations : nous devons au moins tous cela à Auguste, et à tous ces grands noms de l’Humanité.

Meilleurs vœux, donc, en ce Jeudi 25 Moïse 223 (jour de Salomon et David), et une excellente santé philosophique : cette année 223 réservera, soyez-en sûrs, encore bien d’autres surprises.

PS : puisqu’il faut toujours rendre à César ce qui lui appartient, signalons donc que c’est à Phersv que nous dérobâmes cette grandiose idée de réhabiliter le calendrier positiviste d’Auguste Comte.