La FranceLe territoire français, ses DOM, ses TOM, sa métropole, ses déséquilibres, la francophonie.

I LA FRANCE : PUISSANCE MONDIALE

1)Territoires

  • La métropole (hexagone) : 550 000 km2. Le territoire historique, dans lequel l’état français s’est construit (en 843, les héritiers de Louis le Pieux se partagent son Empire. Charles le chauve devient le premier Roi de France).
  • Un ensemble de petits territoires dispersés dans le monde aux statuts juridiques et politiques différents :
  • Les DOM (Départements d’Outre Mer). Ce sont des départements, dont les habitants ont le même statut que les métropolitains.
  • Les TOM (Territoires d’Outre Mer) et collectivités territoriales dont les habitants ont une autonomie plus grande.

Ces territoires sont très faiblement mis en valeur et le niveau de vie de leurs habitants est relativement bas. Mais ils sont intéressants pour la France car ils lui permettent d’être présente dans tous les coins du monde (présence militaire, base scientifique, zone d’expérience nucléaire, aérospatial) et de jouer un rôle mondial important, et donc de tenir son rang de grande puissance politique. Ces territoires lui donnent une vaste zone d’exploitation (ZEE) située dans les mers et les océans dont les fonds regorgent de richesses naturelles importantes pour l’avenir.

2)L’influence française dans le monde

Elle se manifeste par la francophonie. Dans de nombreux pays, notamment en Afrique, la langue française est connue par une grande partie des habitants. La France joue un rôle politique et militaire très important en Afrique. Elle a passé des accords avec plusieurs Etats Africains. Selon ces accords, la France assure par une présence militaire importante la sécurité ou la défense de ces pays. En échange, elle bénéficie d’avantages économiques et d’un soutien politique dans la communauté internationale et notamment à l’ONU.

II LES DESEQUILIBRES DU TERRITOIRE FRANCAIS

3 grands déséquilibres marquent le territoire français :

  • Le déséquilibre est – ouest : l’est est davantage peuplé, plus anciennement et plus fortement industrialisé, les villes sont plus nombreuses. L’ouest, plus rural est donc moins urbanisé, et connaît cependant depuis quelques années à sa périphérie un développement industriel concernant les technologies de pointe.
  • Le déséquilibre Paris – Province : la région parisienne représente 2% du territoire français. Cependant, 20% de la population y réside et 35% des étudiants font leurs études à Paris. 90% des sièges sociaux des entreprises y sont installés. Ce déséquilibre est dû à des siècles de centralisation politique.
  • Le déséquilibre ville – campagne : l’essor de l’urbanisation en France (75% en ville) a entraîné un double mouvement dans les campagnes. Celles qui sont proches des villes sont de plus en plus marquées par le mode de vie urbain (disparition des ruraux et des champs remplacés par des citadins et des lotissements). Celles qui sont très éloignées (rural profonds) se vident complètement de leurs habitants : la campagne devient une friche.

III L’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

En principe, un espace est mis en valeur par des agents économiques (hommes, entreprises, l’état) en fonction de leurs intérêts. Mais depuis la seconde guerre mondiale, l’Etat a décidé d’entreprendre de vastes aménagements de l’espace pour corriger les déséquilibres, réduire les inégalités spatiales. Cette politique de l’état (volontaire) qui consiste à vouloir mieux répartir les activités économiques s’appelle « l’aménagement du territoire ». On distingue 2 étapes :

  • Des années 1950 aux années 1970, l’Etat est l’acteur principal de cette aménagement. Un organisme est chargé d’appliquer sa politique : la DATAR (Délégation à l’Aménagement du Territoire et à l’Action Régionale). Les actions engagées aboutissent à :
  • La création de villes nouvelles : 5 autour de Paris (Evry, Marnes la vallée)
  • La création des métropoles d’équilibre (Lille, Nancy – Metz, Strasbourg, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes).
  • Modernisation du réseau de transport (création d’autoroutes et de nouvelles voies ferrées : TGV)
  • L’objectif de toutes ces actions était de diminuer le poids de Paris et de réduire le déséquilibre est – ouest.
  • Avec la crise économique des années 1970, la priorité est donnée à la reconversion des régions industrielles en crises, comme le Nord et le Nord – Est de la France.
  • De grands pôles industriels sont créés à Dunkerque et à fos-sur-mer et des technopoles sont également créées comme celle de Sophia – Antipolis.
  • Depuis les années 1980, la décentralisation et le développement de l’Union Européenne ont amené l’Etat à agir avec d’autres partenaires.

Désormais, en plus de réduire les inégalités dans l’espace, la politique de l’aménagement du territoire vise à protéger l’environnement : Loi Montagne (1985), Loi Littoral (1986).