..

Ronald ReaganDe 1945 à 1991, de la chute du Reich à celle de l’Empire soviétique, le monde n’était plus un, ni multiple mais deux. L’Est et l’Ouest s’affrontèrent, parfois directement, la plupart du temps officieusement. Toute la géopolitique de cette période était fonction de ces deux blocs, pour quelque pays que ce soit. Qu’ils soient satellites ou officiellement neutre, nul n’y échappa. Retour sur cette période.

I MISE EN PLACE DES BLOCS (45 – 47)

1)Fin d’un monde

C’est d’abord l’effondrement de l’Europe. Les pays vainqueurs (Royaume – Uni et France) sont ruinés et détruits, l’Allemagne est écrasée. Désormais, l’Europe est coupée en deux après sa libération du nazisme par les Soviétiques et les Américains. Cette coupure est surnommée (par Churchill) le « Rideau de fer ».

À l’est de cette coupure, sous l’administration de l’armée rouge se mettent en place des régimes communistes.

À l’ouest, des régimes libéraux.

La seconde guerre mondiale a laissé un très lourd bilan humain (50 millions de morts), dont la moitié sont des civils. Le monde entre dans la stupeur après la découverte des camps d’extermination. Les Juifs (6 millions de morts) ont été victimes d’un génocide sans précédent. Holocauste, Shoah, sont des mots qui qualifient l’extermination des Juifs. L’utilisation de la bombe atomique (Hiroshima et Nagasaki en 45) plonge le monde dans la crainte d’une catastrophe nucléaire.

2)Un nouvel ordre international

Deux superpuissances : les Etats – Unis et l’URSS. Ces 2 pays sont les grands vainqueurs de la guerre.

L’URSS récupère les territoires en Europe et étend sa zone d’influence sur la moitié de l’Europe jusqu’au rideau de fer. Elle retire un grand prestige de sa victoire contre le nazisme. Cependant, ce pays a souffert pendant la guerre (20 millions de morts).

Les Etats – Unis n’ont pas été occupés et ils ont énormément augmenté leur puissance économique. D’ailleurs, ils détiennent les 2 tiers des réserves d’or dans le monde. C’est la seule puissance à disposer de l’arme atomique (L’URSS en 1949).

La dernière année de la guerre, ces deux pays se rencontrent afin de préparer la période d’après guerre. C’est ainsi qu’à Yalta, au début de 1945, ils se partagent l’Allemagne et la ville de Berlin.

En 1944 est créée l’ONU où tous les pays peuvent librement entrer. Son but : maintenir la paix dans le monde.

Les deux principales institutions sont l’Assemblée générale et le Conseil de Sécurité. L’Assemblée générale discute des problèmes dans le monde. Chaque pays dispose d’une voix. Le conseil de sécurité est formé de 11 membres (6 renouvelés et 5 permanents qui disposent d’un droit de Veto) . Il peut décider de l’emploi de la force contre un pays s’il y a la majorité des voix. Au début de l’année 1947, les Etats – Unis proposent à l’Europe un plan de reconstruction. C’est le plan Marshall dont le but est d’une part économique (continuer à faire fonctionner l’industrie américaine) et d’autre part politique (empêcher le communisme de s’étendre en Europe de l’Ouest à cause de la misère).

3)La rupture entre les 2 grands

En 1947, une série d’événements révèle cette rupture : la dénonciation du « rideau de fer » en Europe par les Américains.

  • Ces derniers élaborent la doctrine de l’endiguement (« containment ») qui consiste à désormais empêcher par tous les moyens le communisme de s’étendre.
  • L’URSS refuse le plan Marshall et entraîne avec elle tout les pays de l’Europe de l’Est. Ce plan est dénoncé comme une manoeuvre « impérialiste » des américains.

II LA GUERRE FROIDE (1947 – 1991)

1)Généralité

On appelle Guerre Froide la période où le monde était dominé par la rivalité entre les 2 superpuissances issues de la 2nd Guerre mondiale.

Les systèmes politiques et économiques de ces 2 pays ont servi de modelés à de nombreux états nés de la décolonisation.

Chacun des 2 grands a constitué autour de lui, par des alliances militaires, des relations économiques et politiques privilégiées, un bloc.

Le monde était devenu bipolaire.

Le bloc de l’Est va progressivement se développer par la mise en place de régimes communistes dans certains pays.

En 1949, tout les pays de l’Europe de l’Est sont communistes. La même année, la Chine devient communiste.

En 1954, le Vietnam du Nord devient communiste et Cuba aussi en 1961.

2)Les périodes de la guerre froide
a – La période la plus tendue 1947 – 1962 (appelée « guerre froide »)

Un ensemble de crises secouent les relations internationales et permettent aux « grands » de mettre en place de nouvelles règles : progressivement, un nouvel ordre international se construit.

1949 : la crise de Berlin.

Afin d’intégrer la ville de Berlin toute entière en Allemagne qui est entrain de devenir un pays communiste, les soviétiques bloquent les communications entre l’Allemagne de l’Ouest et l’Allemagne de l’Est : c’est le blocus de Berlin.

Les américains ripostent en ravitaillant la ville par avion. Au bout de 10 mois qu’a duré ce « pont aérien », l’URSS abandonne le Blocus. Fin 1949, deux Etats allemands sont créés, à l’Est la RDA qui comprend Berlin Est, à l’Ouest la RFA qui comprend Berlin Ouest. Pour empêcher la migration vers l’Ouest, les dirigeants de la RDA font construire un mur qui sépare définitivement la ville en deux.

1950 – 1953 : la guerre de Corée.

Après l’invasion de la Corée du Sud par la Corée du Nord communiste, les USA interviennent militairement en Corée. Au bout de 3 ans de guerre qui ont fait des milliers de victimes, on décide de faire la paix sur la base d’un retour sur la situation en rétablissant un retour.

1956 : la crise de Suez.

En Egypte, Nasser décide de nationaliser le canal de Suez qui était géré par une société européenne. La France et l’Angleterre répliquent immédiatement en envoyant leur armée en Egypte, mais les deux grands font échouer cette intervention et Nasser ressort vainqueur de cette crise.

1956 : la crise de Budapest (Hongrie).

Le peuple hongrois se révolte provoquant la démission du gouvernement communiste. L’armée soviétique rétablit l’ordre en faisant des centaines de victimes et remet l’ancien gouvernement communiste en place. À l’Ouest, il n’y a aucune réaction.

1962 : la crise des fusées ou « la crise de Cuba ».

Cuba, proche des Etats – Unis, dirigé par Fidel Castro, est en opposition avec eux. En 1962, les américains détectent des installations soviétiques destinées à recevoir des missiles pointés contre les Etats – Unis. Le président américain, Kennedy, annonce au monde entier qu’ils déclencheront une guerre nucléaire si les soviétiques ne retirent pas leurs missiles. Après une semaine d’angoisse où le monde a failli basculer dans une 3ème guerre mondiale, les soviétiques font savoir qu’ils se retirent. Peu après est installée entre le bureau du président américain, la maison blanche, et le Kremlin, une ligne téléphonique directe permettant aux deux chefs d’états de se contacter à tout moment (téléphone rouge).

b – La détente (62 – 75)

Après la mort de Staline et l’arrivée au pouvoir de Kroutchev en URSS qui dénonce les crimes de Staline, les relations entre les deux grand se détendent. En 1960,Kroutchev, lors d’un discours, parle de « coexistence pacifique » avec les Etats – Unis.

Les deux grands s’engagent dans des accords qui partent sur la limitation de leur armement (SALT). Cependant, les crises continuent car chacun d’entre-eux continue de vouloir étendre sa zone d’influence ou la consolider. En 1968, la révolte populaire de Prague est écrasée par l’armée soviétique. De 1964 à 1973, la guerre du Vietnam éclate : les Américains interviennent directement pour empêcher le Vietnam du Nord communiste d’étendre son emprise sur le Sud. Dans certaines régions du monde, comme au Proche-Orient, les deux grands ont chacun leurs alliés et entretiennent les guerres qui s’y déroulent comme en 1957 et 1993 où les Etats – Unis soutiennent Israël et l’URSS les pays arabes qui entourent Israël.

La détente atteint son apogée avec la conférence internationale d’Helsinki, en 1975, où les deux grands s’engagent à maintenir la paix dans le monde et à veiller au respect des droits de l’homme.

c – Nouvelle guerre froide (1975 – 1985)

Avec l’invasion de l’Afghanistan par l’URSS en 1979, le communisme est à nouveau perçu comme une grave menace dans le camp occidental. Dans un discours prononcé en 1980, le président américain Ronald Reagan parle du « monde libre » (le sien) face à « l’empire du mal » (l’URSS). Les 2 pays boycottent tour à tour les jeux olympiques qui ont lieu successivement à Moscou en 1980 et à Los Angeles en 1984. Les USA procèdent à l’installation des fusées « Pershing » en Europe (lances – missiles dirigés contre les villes de l’Europe de l’Est) et lancent un programme très ambitieux appelé « guerre des étoiles » : mise en place d’un parapluie de satellites couvrant le territoire américain capable d’intercepter dans l’espace tout missile soviétique qui serait envoyé sur les USA. En cas de réussite, ce programme aurait rendu les USA intouchables et leur aurait donc donné une avance considérable. Il aurait alors fallu à l’URSS faire de même mais le pays étaient alors incapables de débloquer autant d’argent pour financer le même programme et avaient pris un retard important dans certains secteurs technologiques comme l’informatique, l’électrotechnique… Consciente du danger (les USA pouvaient un jour détruire leur territoire sans qu’elle puisse riposter), l’URSS a tenté de lancer des réformes importantes dans le pays pour rattraper son retard technologique face aux USA. Ces réformes amenèrent en fait la fin du régime soviétique.

d – La fin de la guerre froide (1985 – 1991)

Durant cette période, le bloc de l’Est s’effrite : l’URSS engagée dans des réformes de libéralisation (Péréstroïka, Glasnot) avec Gorbatchev finit par exploser. En 91, le peuple se révolte contre le communisme (même libéralisé) et adopte le même régime économique et idéologique que les USA. Auparavant ce furent les peuples des Etats de l’Europe de l’Est qui se révoltèrent. Le rideau de fer disparut (les frontières entre l’Est et l’Ouest de l’Europe devinrent désormais libres) et le mur de Berlin fut détruit (L’Allemagne bientôt réunifiée).

Comme il n’y avait plus de rival aux USA, plus de camp qui s’opposait à l’Occident, on put annoncer la fin de la guerre froide.

L’histoire n’en continue pas moins son cours, différent c’est tout. Car durant cette évolution des relations internationales dominées par l’opposition entre les USA et l’URSS, le monde se fragmentait, devenait plus complexe. D’abord, les 2 camps étaient devenus moins homogènes. Puis la montée d’autres modèles, d’autres idéologies comme l’Islamisme (l’invasion de l’ambassade américaine en Iran en 1979 n’a rien à voir avec la guerre froide). On ne parle désormais plus de monde bipolaire (deux camps opposés), mais de monde multipolaire.