..

Michel FoucaultL’homme a peur. Il cherche donc à connaître pour ne plus avoir peur. La connaissance peut en effet être vue, comme l’écrit Nietzsche, comme une réponse à la peur. Il devient par conséquent comme « maître et possesseur (Descartes) » de ce qu’il connaît. Une tentation grandissante de maîtriser naît. L’épistémocratie. La technocratie n’est pas loin, sorte de totalitarisme voulant tout contrôler, car connaissant tout. En lisant les écrits des psychologues, on voit qu’ils veulent qu’une prévention se mette en place pour résoudre les maux qu’ils ont découvert. Bientôt, la connaissance nous connaîtra, nous maîtrisera, nous possédera. Là est son objectif avoué.