CAPES 2013 : Explication de texte de Locke (15/20)

Agrégation et CAPES de philosophie 1 commentaire »

Je vous propose ma copie de l’explication de texte du CAPES session 2013. J’ai eu la note de 15/20, qui n’est pas la meilleure note, mais est assez honorable. Pour une fois c’est tombé sur un livre que je n’avais pas lu (si ce ne sont quelques pages), et pour une fois je n’ai pas cherché à trouver des sous-couches cachées d’interprétation et donc d’explication du texte [sic]. Rappelons-nous, un texte c’est SIMPLE, et ça doit s’expliquer CLAIREMENT. Le seul truc qui doit faire éviter la paraphrase, c’est de se demander ce qui trotte dans la tête de l’auteur quand son but est de dire simplement quelque chose de simple, mais que quand même c’est difficile.
Ici le gros risque était le contresens, de voir un texte où l’on oppose la foi à la raison (genre
Pascal’s style), alors qu’il s’agissait de s’interroger sur les vérités qui relèvent de la foi en tant qu’énoncés inscrits dans la tradition religieuse. Gros risque pour ceux qui voient les contresens : vouloir expliquer le contresens possible et les milles mécanismes pour se tromper. Ne le faites pas ! Ça embrouille, et par le passé ça ne m’a jamais réussi. Trop ambitieux, le monde n’est pas prêt.
Que ceux qui ont fait mieux n’hésitent pas à m’insulter, et surtout à partager leurs trucs. Et que ceux qui veulent critiquer critiquent, c’est important (car ce truc a eu 15 et non 20, il compte encore nombre d’imperfections).
Et ceux qui veulent gagner du temps, lisez directement le rapport de jury, qui montre comment en maniant quelques concepts on pose facilement le problème traité.
Lire la suite »

wp-exploit-0day.py

Morblog 7 commentaires »

WordPressGrâce à la sagacité de Luccio, Morbleu ! s’est aperçu que des publicités apparaissaient depuis quelques temps sur ses pages, et cela indépendamment de notre volonté.

Il semble que, malgré tous nos efforts de vigilance, nous ayant été les victimes d’une malveillance. Quelqu’un semble s’être introduit en nos pages autour du 27 octobre de cette année vers 10h30, et a modifié incidemment nos pages en glissant un code affichant des publicités.

Or, comme nous utilisons, Luccio et moi, un bloqueur de publicité sur nos navigateurs respectifs, nous n’avons pu nous rendre compte de cette tragédie avant ce jour. Le problème est désormais résolu, et les lecteurs de Morbleu ! peuvent désormais à nouveau savourer nos articles sans publicité aucune.

Nos lecteurs ne nous ont pas non plus alertés, soit qu’ils utilisassent également des bloqueurs de publicité, soit qu’ils pensassent que Morbleu ! était désormais (re)passé du côté obscur de l’entertainment culturel capitalistique grassement rémunéré par réclames, soit qu’ils désertassent depuis longtemps nos colonnes. Soit peut-être les trois en même temps : certains cumulent outrageusement les qualités.

Lire la suite »

CAPES 2013 : « Le droit à la différence » (15/20)

Agrégation et CAPES de philosophie, Politique 2 commentaires »

Je vous propose une copie notée 15/20 (selon mon bulletin). Anecdote : le jour où j’ai reçue la photocopie que je retranscris, j’ai trouvé écrit dessus « 5 », indiquant un 5/20. Cependant mon souvenir et la consultation du rapport du CAPES me persuadent que la note véritable fut bien 15 ; mais alors que je recopie la longue introduction, je suis saisi d’un doute. M’enfin, au lecteur de voir, et de m’excuser pour mes phrases souvent trop longues (et rendus parfois plus pesantes par l’absence de virgules, peut-être disparues lors du photocopiage).
Comme à l’accoutumée, j’ai un peu trop écrit (et encore, je me rappelle mon 1er brouillon, avec I la loi, II l’infraction, et III le jugement : truc bien trop compliqué). Heureusement que je faisais un cours qui traitait de ça (qui plus est pour l’essentiel emprunté à un collègue). Voici donc la dissertation et ses sacro-saintes trois parties. Notez surtout qu’il n’est pas nécessaire d’employer moulte références pour passer la moyenne, le CAPES, c’est une affaire de clarté.
Bonne lecture à qui ce truc pourrait servir,
Luccio.

Lire la suite »

Allemagne − Grèce : le match de football des philosophes des Monty Python

Choses dites, choses vues, Sport studies Aucun commentaire »

Tant l’Allemagne que la Grèce ont franchi avec succès les phases de poules de cette coupe du monde de football 2014. Toutes deux sont toujours en lice dans la phase finale. Sait-on jamais ? L’une et l’autre pourraient bien se rencontrer en finale. Et de nous faire vivre un affrontement du concept déjà anticipé par les Monty Python dans les années 1970. Un match d’anthologie.

Lire la suite »

Que le football se joue avec les pieds

Sport studies 2 commentaires »

Footballeurs

Pourquoi le football est-il le sport le plus populaire de la planète ? Parce qu’il se joue avec les pieds, mieux : parce qu’il requiert une certaine dextérité des pieds, une pexdérité [1]. Or travailler cette dernière plaît aux jeunes enfants, qui prennent plaisir à voir s’épanouir toutes leurs qualités naturelles. Jean-Jacques Lui-Même n’eut pas craint d’ajouter les jeux de ballons aux loisirs d’Emile. En tout cas il eut compris leurs succès dans les cours d’école du monde. Lire la suite »

Michel Foucault considérait-il vraiment le fist-fucking comme du « yoga anal » ?

Choses dites, choses vues, Doxographies, Sexus Empiricus 4 commentaires »

Michel FoucaultRécemment, Luccio s’est attelé avec succès à la résolution d’une importante énigme philosophique, celle de la légende d’Épictète et de sa jambe serrée dans l’étau : a-t-il crié ou pas pendant qu’on la lui brisait ? Poursuivons aujourd’hui cette cure de « fact checking » philosophique par une autre question tout aussi importante : Michel Foucault considérait-il, oui ou non, le fist-fucking comme du « yoga anal » ?

Lire la suite »

Est-il légitime de crier quand on vous pète la jambe dans un étau ?

Doxographies, Philosophie 3 commentaires »

Puisque désormais le vendredi tout est permis, voici la petite histoire d’Epictète.

Alors qu’il était esclave, et un jour qu’il avait dû trop parler, il se vit mettre sa jambe dans un étau. Ce qui est bien la preuve que son maître n’était pas trop malin, car certains finirent par payer Epictète pour l’écouter parler, mais surtout parce qu’un bon bâillon eut suffi. M’enfin, il en avait peut-être besoin pour lui lire son courrier. Ainsi Epictète finit boiteux. Voilà, bonne nuit.

Lire la suite »

Variations sur la reductio ad hitlerum en mode philosophique mineur : une cacophonie sur le genre de Michel Onfray

Choses dites, choses vues, Sexus Empiricus 16 commentaires »

Michel OnfraySur son site officiel, Michel Onfray fait paraître chaque mois une chronique. Celle de ce mois de mars 2014 s’intitule « Mauvais genre ». Michel y « découvre avec stupéfaction les racines très concrètes de la fumeuse théorie du genre popularisée dans les années 90 aux Etats-Unis par la philosophe Judith Butler qui ne cache pas l’inscription de sa pensée dans la lignée déconstructiviste de Foucault, Deleuze-Guattari et Derrida ».
Lire la suite »

Malaise dans la culture. Éloge de la superficialité

Philosophie 11 commentaires »

Michel OnfrayDernièrement, je songeais un peu naïvement à la méthode que Michel Onfray préconise en philosophie. Selon un certain nietzschéisme, étudier l’homme à partir de l’œuvre, et lire l’œuvre complète. Je songeais même à appliquer cette même méthode à Michel Onfray, d’une façon toute réflexive. Mais en fait, il est possible que j’abandonne le projet assez tôt.

Lire la suite »

Quenelles sauce poppéro-rawlsienne : faut-il tolérer l’intolérable ?

Choses dites, choses vues, Politique 17 commentaires »

affiche-de-la-liste-anti-sioniste-de-dieudonneVoilà plusieurs semaines que la France se pose l’importante question d’accepter ou pas les quenelles dans son régime alimentaire. À Morbleu !, en bons Lyonnais, on ne pouvait rester sans réagir face à ces discussions qui placent au centre du débat un élément fondateur de notre civilisation, certes régionale, mais qui prétend toutefois, comme toutes les cultures, à l’universalisme.

Lire la suite »