Articles pour la catégorie : 'Modes d’emploi'

Comment lire dans les coupes de cheveux comme on lit dans les lignes de la main

Modes d'emploi 2 commentaires »

Arthur SchopenhauerLa civilisation veut que l’on se coiffe, que l’on se débarrasse de l’excédent capillaire, pour des raisons certainement similaires à celles qui faisaient supposer à Schopenhauer qu’on se rase. Or, les enfants ne sont pas en mesure de se couper les cheveux eux-mêmes, surtout depuis que le politiquement correct et Françoise Dolto ont interdit qu’on les laisse jouer avec des ciseaux, des allumettes et des revolvers. Il revient souvent à un tiers de s’occuper de cette tâche.

Lire la suite »

L’argument d’autorité

Modes d'emploi 2 commentaires »

Pic de la MirandolePeut-on à jamais en finir avec les arguments d’autorité du type : « c’est vrai parce que X l’a dit », « je le crois parce que X l’a dit », « X dit le contraire de Y donc je ne crois pas ce que dit ce dernier car moi je ne crois que X » ? Qui emploie ce genre d’argument se voit la plupart du temps disqualifié par l’interlocuteur qu’il pensait convaincre et qualifié de sophiste, au motif qu’un avis n’est pas nécessairement vrai parce que « magister dixit » : d’un point de vue strictement logique, la vérité d’un énoncé est indépendante de l’énonciateur. Qu’une opinion soit professée par Aristote ou proférée par un lambda ne la rend ni plus vraie ni plus fausse, et tout argument de ce type est par conséquent à ranger parmi les armes de la vile rhétorique, et non dans le canon d’une méthodologie scientifique rigoureuse.

Lire la suite »

Comment en finir avec la liberté, et accessoirement justifier d’un certain embonpoint

Modes d'emploi 1 commentaire »

Liaison pivotOn pense la liberté en termes d’alternative : ou bien on est libre, absolument ; ou bien on est déterminé, absolument. Pas d’entre deux. Tout, ou rien. Entre la liberté et le déterminisme, il y a une différence de nature et non de degré.

Lire la suite »

Comment expliquer que l’on apprécie tant les gros seins ?

Modes d'emploi, Sexus Empiricus 7 commentaires »

Pamela Anderson

Le corps de la femme connaît une érotisation qu’on ne retrouve chez aucune autre espèce, avec trois caractéristiques uniques : le camouflage de l’ovulation, une attractivité constante et une réceptivité sexuelle quasi permanente. Par ailleurs, si la fesse est le propre de l’homme et la conséquence évidente de son passage à la marche bipède, elle est aussi un puissant signal d’excitation, qu’on retrouve également dans la poitrine féminine. Avec le redressement de la stature et le coït plus habituellement pratiqué face à face, il semble que l’évolution a sélectionné peu à peu des femmes ayant une poitrine développée, c’est-à-dire une rotondité ressemblant au signal excitateur des fesses. Le caractère globuleux de la poitrine féminine n’a qu’une fonction-si l’on excepte la fonction nutritive qui ne dure que quelques mois dans la vie d’une femme-, l’excitation des mâles pour entretenir l’activité érotique.

Pascal Picq, « Sexe : la compétition homme-singe », Le Point, 18 juin 2009, N°1918

Lire la suite »

Rions un peu avec Kant

Doxographies, Modes d'emploi 3 commentaires »

Groucho MarxKant, ou tout du moins son œuvre, a la réputation d’être austère. Son refus de tout style ampoulé pour son aride philosophie se fonde sur le motif que Lire la suite »

Comment justifier le fait de dire trop de bêtises ?

Modes d'emploi 5 commentaires »

Paul MorandConstat : alors que les deux servent à produire le même son, il y a plus de K en allemand qu’en français, et l’inverse pour les C. L’emploi des lettres tend donc à l’équilibre. Quoi, parler d’équilibre dans l’usage des lettres est une vilénie ? Permettez-moi Mesdames, Messieurs, de vous signaler que pour le coup l’emploi des lettres n’est pas pur hasard, Paul Morand signalait que pour Leibniz le K était le favori des Allemands parce qu’il évoquait la puissance, alors de Nerval l’avait déjà en horreur. Cet équilibrage pourrait tout à fait être conscient.

Lire la suite »

Comment prouver indubitablement l’existence de Dieu ?

Modes d'emploi 10 commentaires »

Saint Thomas d'AquinComme il est dit dans Les frères Dostoïevski Karamazov, « si Dieu n’existe pas, tout est permis ». On a tout à craindre d’un peuple qui se complairait dans l’athéisme le plus forcené, qui agirait comme s’il n’avait plus à redouter les foudres des puissances obscures. L’incroyance est un fléau qu’il faut vaincre, car elle est le premier pas sur le chemin conduisant vers l’anarchie de Sodome, de Gomorrhe, et autres Babylone.

Lire la suite »

Comment trier ses amis grâce aux précieux conseils d’Aristote ?

Modes d'emploi 5 commentaires »

AristoteL’homme est « un animal socio-politique », disait, grosso modo, Aristote. Il ne peut se concevoir hors d’un groupe : couple (homme et femme, mais aussi bien père et enfant, et bien entendu, maître et serviteur), famille, village, cité (polis – rien à voir avec Sting), sont les étapes graduelles de cette sociabilité qui aboutit aujourd’hui à l’amitié Web 2.0 façon Facebook des cyber-mondes, qui toutefois en constitue peut-être le degré le plus bas. Chacun possède des amis sans lesquels il lui serait impossible de se réaliser en tant qu’homme. L’amitié s’avère nécessaire à l’homme pour accomplir son essence.

Lire la suite »

Considérations sur la peine de mort

Modes d'emploi, Philosophie, Politique, Société Pas de commentaire »

Le pendu« Je suis contre la peine de mort, sauf pour les pédophiles et les terroristes »… N’est-ce pas Pasqua qui avait dit cela en substance? Mais combien d’autres que lui seraient d’accord avec cette affirmation? A fortiori depuis que l’actualité nous ressert ces plats brûlants.

Trois Mille Ans de Civilisation, d’une marche difficile de l’Obscurité vers les Lumières, de la Barbarie vers l’Humanisme, d’efforts difficiles, longs, constants, pour qu’on en arrive à cela1… Comme si la peine de mort pouvait d’une quelconque façon être justifiée!

Ce serait oublier que la justice n’est rien d’autre qu’un calcul consistant à régler et harmoniser les intérêts de trois partis : la victime, le coupable, et la société. Car la balance de la justice n’a pas deux mais trois plateaux. Avec la peine de mort, son équilibre est rompu, ce qui doit faire faire à Beccaria des triples sauts dans sa tombe.

Lire la suite »

Beyond the sea

Modes d'emploi, Pausanias le Périégète Pas de commentaire »

SèteTu étais triste ces derniers jours. Tu te demandais où j’avais bien pu passer? Cesse de pleurer. Me revoilà. Je vais tout te dire.

 

Lire la suite »