Articles pour la catégorie : 'Choses dites, choses vues'

Je suis Charlie

Choses dites, choses vues, Morblog 3 commentaires »

Aujourd’hui Charlie Hebdo a été attaqué.

Voilà l’effroyable visage de la bêtise, main dans la main avec la violence. Je condamne la bêtise, je condamne la violence.

Je déteste la bêtise. La bêtise est le propre de celui qui ne comprend rien à rien. Kant le remarquait : il manque de jugement, et ne sait pas sous quelle situation générale ranger un cas particulier. L’homme bête prend une pochade pour un affront, son orgueil pour de l’honneur.

Pire, l’homme bête est un inconscient. Et comme le remarquait Alain, l’inconscient s’appuie sur l’inconscience. L’inconscience est le refus de réfléchir, de remettre en question ses jugements, ou ses préjugés. Elle n’empêche pourtant pas de parler, de répéter, ou d’agir. Un inconscient peut manier un lance-roquette en criant des conneries. Mais un inconscient peut aussi répéter des éléments de langage, persuadé de dire la vérité, sur la religion, l’intégrisme, la liberté d’expression, la tolérance, etc. Répétez et agissez, hommes bêtes, aujourd’hui je vous déteste.

Parez-vous de vos convictions, elles ne sont que des avis non réfléchis ; vos indigestions mentales portées sur l’espace public. Ce ne sont pas des convictions.

Lire la suite »

Allemagne − Grèce : le match de football des philosophes des Monty Python

Choses dites, choses vues, Sport studies Pas de commentaire »

Tant l’Allemagne que la Grèce ont franchi avec succès les phases de poules de cette coupe du monde de football 2014. Toutes deux sont toujours en lice dans la phase finale. Sait-on jamais ? L’une et l’autre pourraient bien se rencontrer en finale. Et de nous faire vivre un affrontement du concept déjà anticipé par les Monty Python dans les années 1970. Un match d’anthologie.

Lire la suite »

Michel Foucault considérait-il vraiment le fist-fucking comme du « yoga anal » ?

Doxographies, Sexus Empiricus, Choses dites, choses vues 9 commentaires »

Michel FoucaultRécemment, Luccio s’est attelé avec succès à la résolution d’une importante énigme philosophique, celle de la légende d’Épictète et de sa jambe serrée dans l’étau : a-t-il crié ou pas pendant qu’on la lui brisait ? Poursuivons aujourd’hui cette cure de « fact checking » philosophique par une autre question tout aussi importante : Michel Foucault considérait-il, oui ou non, le fist-fucking comme du « yoga anal » ?

Lire la suite »

Variations sur la reductio ad hitlerum en mode philosophique mineur : une cacophonie sur le genre de Michel Onfray

Choses dites, choses vues, Sexus Empiricus 16 commentaires »

Michel OnfraySur son site officiel, Michel Onfray fait paraître chaque mois une chronique. Celle de ce mois de mars 2014 s’intitule « Mauvais genre ». Michel y « découvre avec stupéfaction les racines très concrètes de la fumeuse théorie du genre popularisée dans les années 90 aux Etats-Unis par la philosophe Judith Butler qui ne cache pas l’inscription de sa pensée dans la lignée déconstructiviste de Foucault, Deleuze-Guattari et Derrida ».
Lire la suite »

Quenelles sauce poppéro-rawlsienne : faut-il tolérer l’intolérable ?

Choses dites, choses vues, Politique 17 commentaires »

affiche-de-la-liste-anti-sioniste-de-dieudonneVoilà plusieurs semaines que la France se pose l’importante question d’accepter ou pas les quenelles dans son régime alimentaire. À Morbleu !, en bons Lyonnais, on ne pouvait rester sans réagir face à ces discussions qui placent au centre du débat un élément fondateur de notre civilisation, certes régionale, mais qui prétend toutefois, comme toutes les cultures, à l’universalisme.

Lire la suite »

L’ascension du Mont Ventoux

Choses dites, choses vues, Sport studies 6 commentaires »

Mont VentouxAprès avoir hier visité la capitale des Gaules, le Tour de France emprunte aujourd’hui la route conduisant au Mont Ventoux. Près de 220 kilomètres depuis Givors, avant que la route ne s’élève jusqu’aux cieux, à presque 2 000 mètres d’altitude, peu après le « Col des Tempêtes », là où le vent souffle, mais où l’air se fait paradoxalement moins dense.

Lire la suite »

Eurovision 2013 : le Danemark challengé par l’Azerbaïdjan et la Russie

Choses dites, choses vues 1 commentaire »

Conformément à mes engagements pris l’an dernier, je dépouille en exclusivité pour vous, chers lecteurs, les résultats de l’Eurovision selon différents modes de scrutin : scrutin majoritaire à 1 tour, à 2 tours, scrutin alternatif, méthode Borda (qui est celle utilisée en fait par l’Eurovision), méthode Condorcet, et cela, en pondérant ou non avec le nombre d’habitants de chaque pays votant. Je ne détaillerai pas ici les détails des calculs, mais simplement les résultats. Pour une présentation de ces différentes méthodes, vous pouvez vous reporter à cet article flamboyant : comment gagner les élections ?

Lire la suite »

Conférence minute sur l’Histoire, par Benjamin Efrati

Histoire, Choses dites, choses vues, Art Pas de commentaire »

En ce dimanche printanier qui défie, au moins ici à Lyon, les cycles usuels du climat du fait de sa maussaderie, Morbleu ! a l’honneur de vous donner à penser sur, justement, l’histoire, grâce à cette conférence/performance de Benjamin Efrati des Beaux-Arts de Paris :


Qu’après tout, le plagiaire écrit lui-même ses textes

Choses dites, choses vues, Art 6 commentaires »

Lénine au travail (eh oui)

Je me plais à imaginer le plagiaire en train d’écrire. Recroquevillé sur lui-même, un livre sur ses genoux, ou sur son bureau, calé sur les bonnes pages par un tiroir de bureau ou un clavier d’ordinateur. Voilà notre homme qui ne cesse de faire des aller-retour entre ce qu’il lit et ce qu’il écrit, telle une taupe. Quand il écrit, ce livre fait partie de lui, comme un recueil d’idées au coin de sa tête ; il y pioche à l’envi.

Lire la suite »

Où l’on apprend qu’il ne faut pas renifler son Moi

Choses dites, choses vues, Art 3 commentaires »

Lorsque je lis Romain Gary, parmi mille sensations et morceaux d’intelligence, j’ai l’impression d’un mélange de Nietzsche et de Levinas : méfiance vis-à-vis du Moi, éloge du féminin, etc.
Dans mon panthéon personnel Gary est au sommet. Il a même quelques pouvoirs. Ainsi, il donne du sens aux propos apparemment abscons du philosophe juif [1], ou rend sensible à la profonde gentillesse comme à la réelle générosité qui anime les écrits de Nietzsche — qui, tel que je le lis, n’est pas un méchant mais un gentil, un Gary plus fou, plus métaphysicien. Ces penseurs font partie du même giron, que je ne maîtrise pas encore assez.
Lire la suite »