Articles pour le tag: Christianisme

À la recherche de la morale islamique

Philosophie 8 commentaires »

dali_crucifixion_hypercubeLa religion est protéiforme. Difficile à définir, comme on le sait, comme bien des choses. À la suite du structuralisme et de Levi-Strauss, on a toutefois tendance à la caractériser par trois choses : un ensemble de mythes, de rites, et ce sous l’égide d’un clergé. Pour ma part, j’aurais tendance à rajouter un quatrième élément, que l’on oublie trop souvent, tel le quatrième Beatles, Dalton ou Mousquetaire : la morale. Le christianisme se caractérise ainsi par exemple par un ensemble de croyances en la personne du Christ, par des rites (tel que faire maîgre le vendredi), par la reconnaissance de serviteurs de cette religion (comme le Pape chez les catholiques), mais également par la pratique d’une morale (comme la célèbre charité chrétienne).

Lire la suite »

Coupons court à la circoncision

Société, Doxographies, Sexus Empiricus 9 commentaires »

Moïse MaïmonideIl est des pratiques religieuses dont le degré de rationalité laisse pantois l’athée que je suis. Ainsi en est-il de la circoncision, rituel constitutif de certains cultes tels que l’islam ou le judaïsme, qui se ressemblent et se rassemblent au sujet de nombreuses superstitions. Rituel qu’évite depuis longtemps (Concile de Jérusalem) le christianisme, auquel on doit faire grâce d’avoir autorisé la bigoterie sans avoir affaire à cette odieuse meurtrissure.

Lire la suite »

Karl Popper, La société ouverte et ses ennemis, L’ascendant de Platon

Politique, Philosophie, Doxographies 6 commentaires »

Karl PopperLa société ouverte et ses ennemis est défini selon les propres mots de son auteur, Karl Popper (1902-1994), comme étant son « effort de guerre. » Il fut écrit pendant la Seconde Guerre mondiale par ce Viennois d’origine alors exilé en Nouvelle Zélande. Dans cet ouvrage, il cherche à cerner l’origine du totalitarisme. Il la trouve chez Platon, ou même avant chez Hésiode ou Héraclite sous des formes plus atténuées. C’est à la pensée politique totalitaire de Platon qu’est voué le premier tome.

Lire la suite »

Jean-Joël Duhot, Socrate ou l’Eveil de la conscience

Doxographies, Philosophie Pas de commentaire »

Socrate Jean-Joël Duhot est professeur d’histoire de la philosophie antique à l’Université Lyon III. Il est helléniste et spécialiste de la philosophie antique.

L’ouvrage qu’il signe ici entend présenter Socrate comme l’inventeur de la philosophie. Il se place dans une vision différente de ce qui est généralement présenté Lire la suite »

Deux fois hourra pour le colonialisme. Comment l’Occident a triomphé

Doxographies, Politique Pas de commentaire »

Dinesh D’Souza « Quoi qu’il arrive, c’est nous qui

avons la mitrailleuse Maxim, pas eux. »

HILAIRE BELLOC

 

Dans ce chapitre, Dinesh D’Souza entreprend une fois de plus de démonter pièce par pièce les sophismes servant de socle à la haine anti-américaine. Ici, il tend à montrer que, d’après son expérience, son vécu, sa réflexion, le colonialisme ne serait pas une si mauvaise chose que ce que l’on prétend. L’association entre colonialisme et Occident est bien ancrée dans nombre de cerveaux, fruit de l’éducation multiculturaliste qui est communément dispensée. L’idée que l’Occident n’aurait triomphé que grâce au colonialisme, à l’oppression des autres peuples, à l’esclavagisme, est selon D’Souza une idée reçue qu’il prétend ici éliminer.

Lire la suite »

De la vie à la mort

Philosophie Pas de commentaire »

La mort La vie est un état et la mort n’en est pas vraiment un. C’est plutôt un changement d’état. D’ailleurs, on dit couramment réussir sa vie, mais jamais réussir sa mort. En fait, la mort est comparable à la naissance dans le sens qu’elle constitue un point séparant un état d’un autre. Comment appelle-t-on alors l’état après la mort ? La vie après la mort, la vie éternelle, la résurrection, selon certaines religions. Le néant si l’on écoute les nihilistes ou les athées. On a donc le choix de croire en une nouvelle vie, ou bien en rien. Croire en rien : la belle chose ! Je pense donc qu’il n’y a rien après la vie, mais je ne peux pas le prouver. Ou bien seulement relativement : pour nous, une personne décédée n’existe plus, ne vit plus.

Lire la suite »