..

Morbleu !Voilà précisément un an que Morbleu ! digresse sur le web. Tout d’abord hétérogène compilation de notes de cours, de fiches de lectures et de médiocres dissertations réalisées jadis, Morbleu ! fît une première mue en octobre 2008 en se disciplinant à publier des articles plus régulièrement et, surtout, en n’oubliant pas le potentiel lecteur situé de l’autre coté de l’écran. Cela signifiait écrire des textes pertinents, en s’efforçant d’être clair, concis, percutant.

Aujourd’hui est venue l’heure d’un premier bilan que nous partageons volontiers avec nos aimables lecteurs par soucis de transparence, car c’est à la mode.

  • Nous avons accueilli 20483 visiteurs depuis un an ;
  • 5704 ce dernier mois ;
  • 20 lecteurs suivent assidument les mises à jours via notre flux RSS ;
  • certains commirent ces 103 commentaires qui ornent nos 190 articles/posts/billets.

Statistiques 2008

Tout cela, bien sûr, selon les autorités (entendez : Urchin et Feedburner – autrement dit : Google), car selon les organisateurs, il y a évidement beaucoup, beaucoup plus.

Cela peut sembler peu ? Qu’importe ! Comme le disait Charles Péguy, un bon journal doit perdre des abonnés. À Morbleu !, nous fûmes toujours convaincus que nous écrivions pour une élite – parmi laquelle nous devinons que se cachent au moins Oscar Gnouros (non par narcissisme, mais par souci de relecture) et Frédéric Lefebvre (agent et censeur du panoptique).

Nos textes hautement polémiques et subversifs ne suscitent que peu de commentaires ? Nous ne nous l’expliquons que par une réticence compréhensible du public à risquer de paraître moins brillant que les auteurs.

Par ailleurs, préférant la spéculation au marketing, nous cherchons rarement à faire du « buzz », à multiplier les échanges de liens, ou à créer/entrer dans l’un ou l’autre réseau – mis à part certains « digg-like », notamment Blogasty où nous possédons désormais la qualité si enviée de « blogueur confirmé » avec, s’il vous plaît, un karma de 5671.

Reste que Morbleu ! a une mission : s’en trouver une. Tant que nous ne serons pas parvenus à trouver un but, nous continuerons à en chercher un. Nous ne nous avouons pas vaincus. Cette suprême fin légitime tous les moyens, même les plus vils. Ainsi, bientôt, bien d’autres choses donneront à penser, repenser et repasser sur Morbleu !.

Déjà, signalons notre soupe qui depuis quelques jours déjà sert les éléments – images, vidéos, liens, citations, textes – desquels nous renonçons à dire quoi que ce soit de pertinent, mais qui servent cependant de nourriture nécessaire.

Ensuite, cette nouvelle rubrique, Morblog, à laquelle appartient ce texte, dans laquelle nous vous tiendrons informés des évolutions de Morbleu ! qui, loin de ne concerner que ses humbles auteurs, sont lourdes de ces enjeux qui impliquent, il faut en avoir conscience, l’humanité dans son ensemble, et ce, dans tous les mondes possibles.

Surtout, d’autres personnes prodigieuses viendront, peut-être, enrichir notre équipe pour le moment esseulée. À ce propos, les intéressées peuvent se faire connaître en envoyant CV, lettre de motivation manuscrite et, surtout, une photo d’eux vêtus dans le plus simple appareil.